Boys don’t cry

Cie Hervé Koubi

Danse

Boys-don't-cry---Cie-Hervé-Koubi-©Nathalie-Sternalski

Construit sur la base d’un texte de Chantal Thomas, autour d’une partie de foot improbable, terrain de jeu et de danse, Boys don’t cry sert de prétexte à une réflexion à la fois nostalgique, drôle et tendre sur ce que c’est que de danser quand on est un garçon, tout en dessinant en creux la question d’aimer et de jouer au foot quand on est une femme, qui plus est quand on vient d’Afrique du Nord. Pour ce projet, le chorégraphe franco-algérien offre à sept jeunes danseurs autodidactes l’occasion de montrer, entre hip-hop, danse de rue et danse contemporaine, leur virtuosité. Sur le plateau ils nous emportent dans leur énergie débridée, à la fois puissants et délicats, déconstruisant les clichés de la masculinité. Avec Boys don’t cry, Hervé Koubi et Fayçal Hamlat imaginent une pièce qui tord le cou à une certaine théorie du genre où la couture serait réservée aux filles et où pour être un garçon il faudrait forcément jouer au foot ou aimer se battre.  Une ode ludique à la danse, à la famille et à la liberté.

 

LA COMPAGNIE
D’origine algérienne Hervé Koubi s’est formé au Centre International de  Danse Rosella Hightower de Cannes, à l’Opéra de Marseille, puis il intègre en 1999 le Centre Chorégraphique National de Nantes. Après plusieurs créations, il débute une collaboration avec l’autrice Chantal Thomas sur des essais chorégraphiques. Il s’associe également avec des vidéastes pour des projets de vidéo danse. Depuis 2010 il travaille avec une équipe de douze danseurs algériens et burkinabé, pour un parcours jalonné de plusieurs créations El Din ( 2010-2011), Ce que le jour doit à la nuit (2013), Le rêve de Léa (2014), Des hommes qui dansent (2014), Les nuits barbares ou les premiers matins du monde (2015-2016) et Boys don’t cry (2018). En parallèle au travail de création de la Compagnie Hervé KOUBI, il est régulièrement invité par des centres de formations professionnelles en France et à l’étranger.
« Cette pièce s’adresse aux jeunes comme pour leur dire n’ayez pas peur de vos désirs. » Ballroom Magazine
« Que l’on soit homme ou femme cette pièce revendique avant tout la liberté d’être soi. » Télérama*

 

www.cie-koubi.fr

 

chorégraphie Hervé Koubi, Fayçal Hamlat
texte Chantal Thomas, Hervé Koubi
avec Mohammed Elhilali, Zakaria Ghezal, Oualid Guennoun, Bendehiba Maamar, Nadjib Meherhera, Houssni Mijem, El houssaini Zahid
musique Diana Ross, Oum, chants traditionnels russes
création musicale Stéphane Fromentin
arrangements Guillaume Gabriel
création lumière Lionel Buzonie
costumes Guillaume Gabriel
production Compagnie Hervé KOUBI
coproduction Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne – Compagnie Käfig, Théâtre de Cusset – Scène conventionnée – Scène régionale d’Auvergne
avec le soutien de Channel – Scène Nationale de Calais, Conservatoire de Calais, Conservatoire de Musique et de Danse de Brive-la-Gaillarde, Pôle National Supérieur de Danse de Cannes – Rosella Hightower, CDEC – Studios actuels de la danse de Vallauris, Ville de Vallauris

Dates et lieux :

Samedi 5 juin à 19h30

Parvis de la Mairie de Paris du 11e, Place Léon Blum

 

Durée : 1h

 

À partir de : 7 ans

 

Billetterie à partir du 28 mai, à partir de 16h